L'air du temps est à la mafia.

Pour ce retrouver dans un espace mafieux et violent.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Armes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ashern Misato

avatar

Nombre de messages : 99
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Armes   Ven 3 Mar à 19:09

Voila les principales armes des temps mafieux :

Armes blanches :

Couteau :



Batte :



Katana :



Armes de poing :

Colt Detective Special :



Colt 1911 :



S&W Model M&P :



S&W Model 27 Magnum :



Armes d'assaut :

Lupara (Canon scié) :



Fusil à pompe :



Thompson 1928 (Chargeur camembert) :



Armes de précision :

M1903 Springfield :



Mosin-Nagant 1891/30 :



Explosifs :

Cocktail Molotov :



Grenade :



Dynamite :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashern Misato

avatar

Nombre de messages : 99
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 19:11

Si vous avez d'autres armes à proposer, n'hésitez pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Benett

avatar

Nombre de messages : 56
Mafia : Sicilienne
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 21:40



AK47, je crois qu'elle est aussi beaucoup utilisée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashern Misato

avatar

Nombre de messages : 99
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 22:08

Elles est apparue bien après, juste avant la guerre du viet-nam, peu avant le M-16.
Environ 25 ans après l'époque où nous nous situons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Benett

avatar

Nombre de messages : 56
Mafia : Sicilienne
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 22:41

ah ok, autant pour moi désolé^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Marcelli
Don
avatar

Nombre de messages : 247
Mafia : Sicilienne
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 23:05

Franchement Ashern tu m'épates un roi en armement... tu habites ou déjà?!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashern Misato

avatar

Nombre de messages : 99
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 21/01/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 3 Mar à 23:51

Merci Very Happy
J'habites dans le trou du cul de la France : en Vendée ... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 22 Juin à 10:02

Euh, si vous voulez, avec la participations d'Ashern ou sans, je pourrai vous faire une chtite page avec les derniers armements + caractéristiques .... à vous de voir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Ven 23 Juin à 21:26

Armes à poing :

Le Beretta 92 FS :



Le Beretta 92 est un pistolet italien entré en production dans sa première version en 1976. Il s'agit d'une amélioration du modèle 1951 qui a connu un succès commercial considérable. Adopté entre autres par les armées italienne, française, dont notamment la Gendarmerie (Beretta 92G ou MAS G1) et une partie de l'armée américaine (sous l'appellation M9 pour le 92F et M10 pour le 92FS).


Il est produit sous licence en Égypte, au Brésil (Taurus PT-92, version locale du 92S) et en Afrique du Sud (sous la forme du Vektor Z-88 dont le chien est plein.

Cette arme est un pistolet de conception très classique relativement volumineux et lourd en comparaison des armes plus modernes dont le Glock 17 fut le précurseur, ce qui ne pose pas de problème particulier pour les applications militaires. Le Beretta 92 est une arme au au design éprouvé qui se caractérise par son chargeur de 15 coups en 9mm Parabellum et une grande fiabilité. Ce dernier point est parfois mis en cause, il est toutefois difficile de faire la part des choses étant donné le très grand nombre d'armes en circulation et la multitude des productions sous licence accordées par Beretta.

Chargeur 15 coups
Poids (non chargé ) : 945grammes
Calibre : 9mm Lüger/Parabellum


(J'éditerai au fur et à mesure, j'essaierai de faire une arme par jour, demain le Colt .45 ou Glock )

- Le Glock 17 :



L'entreprise autrichienne GLOCK produit des pistolets particulièrement innovants dont le premier modèle fut le Glock 17, premier pistolet industriel principalement constitué de polymères ayant rencontré le succès.

Grâce à ces matériaux l'arme est légère et peu sensible à la corrosion. Leur souplesse rend par ailleurs son recul légèrement moins brutal.

Ces matériaux non métalliques ont été à l'origine d'une controverse sur les armes produites par GLOCK, qui ont été considérées comme délibérement indétectables. Outre le fait que plus de 80 % des pièces composant le Glock sont en métal (le canon, le ressort du chargeur, le percuteur, les munitions...) et qu'un opérateur de sécurité correctement formé repérera l'arme sans difficulté, un motif commercial a probablement été à l'origine de cette controverse. Les pistolets Glock représentaient en effet une petite révolution et des entreprises concurrentes, notamment américaines, avaient sans doute besoin d'un alibi afin de protéger leur marché.

Les pistolets Glock se distinguent par des chargeurs de grande capacité et un système de sécurité original. La détente est équipée d'un petit levier qui doit être pressé pour permettre le tir. D'éventuels chocs ne risquent pas de déclencher le tir tant que ce levier n'est pas pressé alors que la mise en œuvre de l'arme est particulièrement rapide puisqu'il suffit d'appuyer sur la détente pour tirer.

L'arme est de couleur noir mat, des rainures de maintien sont placées à l'avant et à l'arrière de la crosse, le pontet rectangulaire se terminant en pointe sur sa partie basse et à l'avant, hausse et mire fixe. On trouve le marquage du modèle à l'avant gauche du canon. Il existe 3 générations de Glock 17. Les rainures sur la crosse ainsi que les différents rails en-dessous du canon pour y positionner une lampe n'apparaissent que depuis la 2e génération.

Le Glock 18, chambré en 9mm Parabellum, est doté d'un sélecteur permettant de choisir entre un tir semi-automatique ou automatique a une cadence de plus de 1100 coups/minute pour ce dernier mode. Cela fait de lui l'un des plus petits pistolet mitrailleur existants. Le suffixe 'C', apposé au nom de modèle, révèle que son canon accueille un compensateur de recul, évents pratiqués près de la bouche du canon afin de laisser une partie des gaz s'échapper vers le haut donc imprimer à l'arme, lors du tir, un mouvement vers le bas censé réduire son élévation par le recul.

Chargeur : 17 coups
Poids (chargé ) : 865grammes
Calibre : 9 mm Lüger/Parabellum

Le Colt M1911 :



Conçu par John Moses Browning, le Colt Government a été le pistolet de l'armée américaine pendant 74 ans sous l'appellation M1911. Particulièrement robuste et fiable dès sa première version, il a été modernisé en 1926 devenant le M1911A1. L'Argentine fut le premier utilisateur étranger du M1911A1 sous la forme du Colt 1927. Les différence entre les M1911 et 1911A1 concernent la forme du chien. Colt malgré une forte demande militaire n'accorda que deux licences de fabrication. Ainsi la Norvège produisit le M1911 sous une forme légèrement modifiée (arrêtoir de culasse coudé pour le tir avec gants) devenus le Koensberg M1914 Auto Pistol cal 11,25mm (diamêtre pris au plat des rayures). Ce M1914 sera produit sous contrainte pour la Wehrmacht entre 1940 et 1945. De même, la FMAP (Fabrique militaire d'armes portatives) de Rosario produisit le M1927A1 (M1911A1) cal. 11,25mm après 1945 pour armer les policiers et militaires argentins. De nombreux fabricants espagnols réalisèrent des copies simplifiées des M1911 et M1911A1, absorbées principalement par l'Amérique latine.

L'arme originiale est exclusivement chambrée en .45 ACP, une munition de fort calibre (11,43mm), et fonctionne en simple action. La munition qu'il emploie est une balle de gros calibre lourde et lente qui développe un recul important pour une énergie réduite tout en limitant la capacité de l'arme à 7 coups. Le .45ACP et le Colt M1911 constituent pourtant une tradition américaine qui a de fervents supporters outre-atlantique. À la fin des années 1920, Colt chambra son pistolet en .38 Super Auto (9mm) très prisés en Amérique du Sud (le Colt 38 Super Auto équipant longtemps la police mexicaine). L'adoption en 1985 du M9 chambré en 9mm Parabellum en remplacement du Colt 1911 a donné lieu à de nombreuses querelles de chapelle. Très répandu sur le marché civil américain, il connaît un grand nombre de clones et de versions customs comme par exemple le P14-45 ou le Coonan .357 Magnum.

Encore très largement répandu au sein de la police ou des unités spéciales et plus encore sur le marché civil, le Colt 1911 dépassera sans difficulté le siècle d'utilisation.

Chargeur : 7 coups
Poids (chargé ) : 1.271 kilos
Calibre : 11.43 mm - .45 ACP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 0:39

Pistolets Mitrailleurs:

On va y aller crescendo, des pistolets mitrailleurs aux plus ... lourds Smile

HK MP5 : (Possibilité silencieux)



Version A2



Version K

Le MP5 est un pistolet mitrailleur allemand produit par la firme Heckler&Koch. Il s'agit sans conteste du pistolet mitrailleur le plus répandu dans le monde. Développé à partir de 1964 sous le désignation de HK 54, il est adopté par la police et la douane allemande en 1966 sous le nom de MP5. Un grand nombre de service de polices et d'unités spéciales ont suivi l'exemple par la suite. Le MP5 a connu un grand nombre de versions et reste en production aujourd'hui encore. Ce succès a amené des fabrications sous licence en France (MAS MP5F), en Grèce (EMP5), en Turquie (chez MKEK), en Suisse (BT96 assemblé avec des pièces turques) et au Pakistan (POF). Des industriels Serbes produisent des copies des MP5 classiques et K.


Un ancien modèle du MP5A3Conçu comme une version miniature du G3, il fonctionne avec un mécanisme de retardement de l'action par verrouillage par galets initialement développé pendant la Seconde Guerre mondiale pour la MG42 et que l'on retrouve sur un grand nombre d'armes produites par Heckler&Koch. Le MP5 a été initialement produit en trois versions, le MP5A1 sans crosse et le MP5A2 avec une crosse fixe et le MP5A3 doté d'une crosse téléscopique. Le MP5A1 est particulièrement rare et le MP5A3 est sans doute le plus répandu.

Après quelques années de production, quelques améliorations ont été portées au MP5 : des organes de visée améliorés, un nouveau cache flamme et des chargeurs courbes plus fiables que les précédents. Une seconde mouture du MP5 a apporté un mécanisme offrant la possiblité de tirer des rafales de trois coups. Le MP5A4 désigne la version à crosse fixe et le MP5A5 la version à crosse télescopique, toute deux dotées de la capacité à tirer des rafales de trois coups. Le MP5 a également été chambré en .40SW (MP5/40) et 10mm Auto (MP5/10), deux munitions très rarement employées dans un pistolet mitrailleur. Une version semi-automatique et à canon ralongé fut produite pour le marché civil américain sous le nom de HK-94. Une société américaine commercialise également un clone du MP5 chambré en .45 ACP.

Le MP5 existe également en version d'entraînement, désignée par le suffixe PT (plastic training). Le mécanisme de l'arme est très différent de celui du véritable MP5 toute tentative de tirer une munition de 9mm Parabellum dans cette arme en provoquerait la destruction. Il tire par contre des projectiles de plastique très légers qui perdent très rapidement leur énergie. L'intérêt de ces balles en plastique est leur prix réduit et leur portée moindre. Elles restent toutefois mortelles jusqu'à une dizaine de mètres et dangereuses au delà.

Le MP5 est une arme réputée pour sa qualité, une grande fiabilité, une bonne précision du premier tir (qui s'effectue la culasse fermée) et une bonne flexibilité.

Chargeur : 30 coups
Poids (chargé) : 2.710 kilos
Calibre : 9 mm Parabellum

FN P90 : (possibilité silencieux)



Pour répondre aux besoins des militaires et des policiers qui, dans la grande majorité, emploient des générations d'armes créées il y a 20 ou 30 ans et qui utilisent géneralement le 9x19mm Parrabellum peu puissant, les ingénieurs de la firme belge Fabrique Nationale Nouvelle Herstal S.A. se sont penchés sur une conception futuriste rompant avec les schémas établis jusqu'alors par les modèles précédents.

La gestation de l'arme, qui suivait le chemin tracé précédemment par d'autres groupes de travail, commenca avec l'étude d'une taille réduite et d'une grande puissance de feu. Pour atteindre le premier objectif, on étudia de nouveaux matériaux pour finir par adopter des dérivés de polymère plastique qui avaient déjà été retenus pour d'autres armes. On adopta une disposition "bullpup" pour réduire la taille globale et le chargeur fut intégré à la partie supérieure pour éviter qu'il gêne les mouvements du tireur. Pour alimenter le chargeur, une nouvelle munition fut mise à l'étude afin de fournir des prestations sensiblement supérieures à celles employées jusqu'à présent. Les premiers travaux commencèrent à proprement dits au milieu de l'année 1986.

Elle fut l'une des premières armes à être conforme aux concepts de "APDW" (Advanced Personal Defense Weapon) et non simplement ADW comme certaines personnes le croient. Ce concept de APDW provient du document "Smalls Arms Strategy 2000" qui indique la ligne à suivre en ce qui concerne l'évolution des armes militaires à l'aube du XXIeme siècle. Ce document a été sollicité par l'école d'infanterie de l'armée de terre américaine de Fort Benning.

L'application de nouvelles technologies pour la conception et la capacité industrielle de la firme permirent l'aboutissement rapide du projet 90, comme on l'appelait au sein de l'usine belge.

Première Présentation
Les premiers exemplaires furent présentés à la presse mondiale, lors d' une journée de démonstration qui eu lieu le 6 octobre 1990 sur le champ de tir de Zutendaal, sous le nom de LISA (Leader In Smalls Arms)'90.

Caratéristiques Novatrice
Avec une longueur de 500 mm, une hauteur de 210 mm et une épaisseur de 55 mm, le P90 se distingue par son poids réduit de 3 kg avec chargeur garni de 50 cartouches.

Les munitions sont stockées dans un chargeur translucide particulièrement inhabituel. Placé au-dessus de l'arme sans former de protubérance, il contient 50 cartouches qui sont rangées perpendiculairement à l'axe du canon.

Le P90 est la première arme à répondre à cet objectif. Cette arme légère et compacte est également parfaitement adaptée au combat en milieu clos (CQB) de type bâtiment. Sa munition fait penser à une 5.56 OTAN miniature qui permet d'engager des cibles jusqu'à 200 mètres. Il existe également une munition subsonique qui permet d'employer le P90 avec un silencieux. Un tel dispositif dégrade bien entendu considérablement les performances de l'arme.

Le P90 a été adopté par de nombreuses unités des forces spéciales et notamment le GIGN en France.

Pour anecdote, le P90 est l'arme principale utilisée dans la série télévisée Stargate SG-1 et Stargate Atlantis.

Chargeur : 50 coups
Poids (chargé) : 3 kilos
Calibre : 5.7mm SS190

UZI (possibilité silencieux)



Uzi est le nom d'un modèle de pistolet mitrailleur, le plus répandu au monde après le MP5. Il a été développé par Uziel Gal (1923-2002) au début des années 1950 en Israël et est produit par les IMI. L'Uzi, dont le concepteur s'inspira des pistolets mitrailleurs tchèques SA 23 et SA 25, est une arme simple, très fiable et compacte. Son apparence a marqué le grand public au point où le mot Uzi est parfois employé comme un terme générique.

Construit par estampage de feuilles de métal, l'Uzi comprend une culasse montée sur une rampe inclinée qui réduit le recul et la longueur. Les premières versions, sorties en 1952, possédait un fut, une poignée et une crosse (courte ou longue) en bois et recevait un poignard-baïonnette semblable à celui de la Karabiner 98k,qui équipait alors Tsahal. Au cours des années 1950, apparaissent les matières plastiques en remplacement du bois (sauf pour la crosse) et la version à crosse pliante. La version définitive (1960), toujours produite en Israël (une licence pour l'export à été donnée à la FN Herstal dans les années 1960), reçoivent un levier d'armement large situé sur le dessus de l'arme (comme le Thompson) Le plus souvent équipé d'une crosse métalique pliante , son chargeur est situé dans la poignée, comme celui d'un pistolet semi-automatique. Il est équipé de trois sécurités :

Le sélecteur de tir qui offre une position de sécurité, une position tir semi-automatique et une position tir automatique
Une sécurité placée à l'arrière de la poignée qui interdit le tir lorsque qu'elle n'est pas enfoncée donc, par exemple, lorsque cette dernière n'est pas tenue
Un loquet sur le levier de culasse qui permet d'en interdire le mouvement
Il est chambré en 9mm Parabellum, des kits de conversion permettent également de tirer en .45 ACP et en .22 Long Rifle (essentiellement pour l'entrainement dans le second cas). Il existe également une version carabine, modèles A et B (copiée en Chine par Norinco), au canon allongé (16 cm) et qui ne tire qu'en semi-automatique depuis une culasse fermée. Cette Uzi Carbine cessa d'être produite en 1994 avec le durcissement de la législation étatsunienne qui la coupa de son marché.

L'Uzi, bien que plus lourd que ses concurrents plus récents, a été le premier pistolet mitrailleur moderne à connaître une très importante diffusion puisqu'il a été adopté par une cinquantaine de pays pour équipers leurs forces armées et leurs services de polices (en Argentine, France, Belgique, États-Unis, Thaïlande notamment). A la fin des années 1970, il était en service en RFA (MP2 à crosse bois/MP2A1 à crosse repliable), Éthiopie, Grèce, Haïti, Panama, Iran, Liban, Luxembourg, Pays-Bas et Vénézuéla. Il a marqué un renouveau du pistolet mitrailleur et sera décliné par la suite en deux versions plus légères, le Mini Uzi et le Micro Uzi .

Chargeur : 25/32
Poids (chargé) :4.1 kilos avec chargeur de 32 coups
Calibre : 9 mm Parabellum

Ingram MAC M10-M11 : (possibilité silencieux)



MAC est l'abréviation de Military Armament Company (entreprise d'armemement militaire). Cette entreprise nomma ainsi des pistolet mitrailleurs compacts développés dès le début des années 1970 avec l'ambition de constituer une alternative au Colt M1911 dans son rôle d'arme secondaire.

Développé par Gordon Ingram, il est souvent connu sous le simple nom de son créateur : Ingram. Nombre de copies ont été produites par d'autres entreprises, y compris en dehors des États-Unis.

Il s'agit d'une arme très compacte et simple à haute cadence de tir qui a connu un certain succès auprès des unités antiterroristes, notamment pour les assauts dans les avions où sa compacité, sa puissance de feu et la perforation réduite de certaines de ses munitions sont particulièrement adaptés. Le MAC et sa silhouette courte parfaitement parallélépipédique firent une brillante carrière à la télévision et au cinéma, le plus souvent dans les mains des méchants. Cette notoriété ne s'accompagna pourtant pas d'un important succès commercial car la MAC n'a jamais pu obtenir de clientèle militaire suffisante donc déclara faillite en 1976.

Cette arme permet le tir automatique ou au coup par coup est dotée d'un mécanisme actionné par le recul, le tir est effecué culasse ouverte. Elle est équipée d'une crosse d'épaule de petite taille, insuffisante pour permettre un tir stable et confortable, et d'une sangle à l'avant de l'arme qui remplit médiocrement le rôle de seconde poignée frontale. Tout ces facteurs contribuent à rendre l'arme très difficilement contrôlable en l'absence d'un entrainement adapté. Son allonge n'excède donc guère 25 mètres.

Le canon est fileté afin d'adapter un silencieux massif qui permet de rendre l'arme plus contrôlable mais qui lui fait en revanche perdre l'avantage de sa faible longueur. Le MAC 10 est chambré en 9mm Parabellum et en .45 ACP, utilisant respectivement le chargeur du Walther MPL et du M3A1 Grease gun.

Un modèle plus compact appelé MAC 11 chambre la .380 ACP. Cette munition de faible puissance est très rarement employée dans un pistolet mitrailleur lui permet de un cadence de tir très élevée, probablement la plus rapide pour une arme légère.

Comme le M10, il peut être équipé d'un important silencieux qui le rend plus facile à contrôler.

Une version chambrée en 9mm Parabellum a également été produite, il s'agit d'une arme spécifique dont la carcasse est rallongée et qui est nommée M11/9mm.

Chargeur : 32 (9mm) / 30 (.45)
Poids (chargé) : 3.424 / 3.825 kilos
Calibre : 9 mm Parabelllum / 11.43mm - .45
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 0:53

C'est tout pour ce soir, la suite demain ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly O'Shaugnessy

avatar

Nombre de messages : 63
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 12:09

Tu veux que je fasse les explosifs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 13:06

Je pensai m'en occuper, mais si tu veux le faire, pourquoi pas et merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitô Fujiwara

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 29
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 16:35

j'veux pas dire, c'est très complet j'adhère mais j'veux pas jouer mon faux connaisseur mais il me semblait que le Glock 17 n'avait qu'un chargeur 13 balles et qu'il avait deux modes, l'un coup par coup et l'autre en Rafales de trois balles ... enfin j'dis sa, sa s'trouve c'est faux et j'ai de mauvaises sources, et la photo de Ton Mp5 la premiere ? c'est un MP5 Navy ? t'as pas mit le MP5 SD ? sinon moi je dis vraiment chapeau pour ton exposé ^^

A quand les fusils a pompes ? genre les Saiga 12 ( ou AS 12 selon les appellations ) et les Mossberg et d'autre, après tu nous fiat les bon truc aussi j'espere genre M16, AK-47, MSG 90, Parker Hale, et autre Sig ? Very Happy moi j'attends avec impatience Very Happy
Tu fait pas les Desert Eagles ? Raging Bull ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 17:52

Le chargeur du Glock 17 dépend en fonction du calibre (ici, j'ai mis pour du 9mm Parabellum si je me rappelle bien) et il a bien un mode semi-auto et un mode rafale. Le MP5N (pour Navy) à une crosse telescopique, comparé à la version A2 ou A4 ici présente.

Je comptais rajouter d'autres armes après, je mettai d'abord les classiques, puis je rajouterai petit à petit Smile

Fusils à pompe ... mh mes préférés Smile Saiga 12 pour nos amis slaves, Remmington et Mossberg, Benelli pour nos amis siciliens Smile Je mettrai ca vers la fin je pense, je compte faire les fusils d'assaut ensuite, puis les fusils de précision, fusils à pompes et enfin les armes "spéciales" comme la Valise MP5 ou le parapluie hongrois Twisted Evil

Je rajouterai le desert eagle une autre fois si tu veux, mais je suis pas fan, c'est un truc de tapettes :p Rien ne vaut un bon Colt M1911 comme arme de poing Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitô Fujiwara

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 29
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Dim 25 Juin à 22:28

Oh ! le Parapluie Hongrois; le truc bien vicieux qui me fait trippé ^^
Et la Saiga 12 je kiffe Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 0:08

Les Fusils d'assaut :

-Le Steyr AUG :



Le Steyr AUG (Armee Universal Gewehr, "arme militaires universelle") a sans doute, de tous les fusils d'assaut, l'apparence la plus singulière : il a même un petit côté "Guerre des étoiles". C'est une arme de type "bull-pup" (littéralement, bouledogue), dans laquelle l'ensemble de la détente est placé devant le chargeur, et qui est d'un aspect à la fois court et compact. Le canon est la boîte de culasse ( cette dernière en aluminium moulé) sont le seules parties métalliques; tout le reste est en nylonite et autres matériaux composites, d'ailleurs d'excellente qualité. Mais le refus d'utiliser le métal est poussé si loin que le chargeur est en plastique transparent, ce qui permet au soldat de savoir en clin d'oeil combien de cartouches il lui reste.

Le Steyr AUG, n'a pas été conçu comme un simple fusil d'assaut; en variant la longueur du canon, ou en changeant les accessoires, on peut obtenir une carabine, une arme pour tireur isolé ou pour opérations de nuit et même une mitrailleuse légère. Le viseur standard est un simple télescope optique dont le réticule est adapté aux distances de combat normales; mais on peut monter sur l'arme un appareil de pointage nocturne ou une lunette de visée. Le démontage de l'AUG est rès simple et le nettoyage est rendu plus facile grâce au chromage intérieur du canon: d'ailleurs, la conception est de type modulaire et toute réparation peut s'effectuer en remplaçant simplement l'un des modules, par exemple l'ensemble de la détente ou la culasse. La production a commencé en 1978, et depuis cette date Steyr s'emploie activement à satisfaire les besoins de l'armée Autrichienne.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.56NATO
Poids : 4.090 kilos

Le FAMAS :



Au cours des années qui ont précédé et suivi la Seconde Guerre mondiale, l'industrie de d'armement française semblait bien avoir été dépassée par ses concurrents étrangers dans la mise au point d'armes légères, mais avec le fusil d'assaut FAMAS elle a fait mieux que de combler son retard; C'est une arme très moderne, très efficace, et un bon exemple du caractère "trapu" propre aux modèles compacts, dans lequel l'ensemble de détente est placé devant le chargeur. Même ainsi, pourtant le FAMAS est particulièrement court et maniable, et doit être l'un des plus petits fusils d'assaut actuellement en service. Il est désormais l'arme réglementaire de l'armée française, ce qui suffira à tenir en service pour les dix années qui viennent et les chaînes de production installées à Saint-Etienne. Les premiers exemplaires construits ont été distribués à certaines unités de parachutistes ou aux forces spéciales ; les troupes française s'en sont servi en 1983 au Tchad et au Liban. Le FAMAS est facile à reconnaître, tant son aspect extérieur ne ressemble à aucun autre. Il utilise la cartouche M193 de 5,56 mm américaine et comporte au-dessus du corps de l'arme une longue poignée de transport qui supporte à la fois la hausse et le guidon. La crosse est imposante et massive. Une alidade placée à l'avant du canon permet de lancer des grenades. Il est possible de fixer une petite baïonnette, et un bipied complète l'équipement standard. Le sélecteur de feu dispose de trois options : coup par coup, automatique, rafale de trois coups. Le dispositif qui commande cette dernière possibilité est logé dans la crosse avec l'ensemble de détente qui est d'un mécanisme assez complexe. On a utilisé le plastique partout où on a pu et la finition n'a fait l'objet d'aucun soin particulier: c'est ainsi que le canon, en acier, n'est pas chromé intérieurement. En dépit de son allure particulière, le FAMAS est de manipulation et d'usage aisés, et son fonctionnement ne présente aucun problème particulier. Le pointage et le lancer de grenades ont été tout spécialement étudiés dans le sens d'une plus grande commodité. En service, l'arme s'est révélée d'un maniement simple. On a même pu réduire les frais d'entraînement grâce à une version qui utilise des cartouches de gaz comprimé, qui projette des plombs, lors des exercices de tir à la cible: cette arme est, par ailleurs, tout à fait conforme au modèle réglementaire.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.56 * 45 Type France (NATO aussi je crois)
Poids : 5.78 kilos

Le G36 :

G36 C (Compact ou Commando)

Lors de la fin de la Guerre froide et de la réunification des deux Allemagnes, la jeune armée se trouvait face à un dilemme. Le HK G11 et le HK G41 avait été abandonnés et le G3 restait alors seul en service. Il s'agissait certes une arme performante mais sa munition de 7.62mm OTAN ne correspondait pas au standard OTAN qui avait adopté le 5.56mm. De plus le G3 était lourd et encombrant. La nécessité d'une arme plus moderne pesait.

L'armée allemande avait trois solutions : conserver le G3 malgré son obsolescence, adopter le AK-74 dont la défunte République démocratique allemande laissa d'importants stocks (tirant une munition de 5.45mm, proche du 5.56 OTAN mais non interopérable), ou développer un arme totalement nouvelle. Cette dernière solution fut retenue.

L'objectif était de concevoir un fusil moderne mais économiquement réaliste, la coûteuse saga du HK G11 ayant servit de leçon. De fait, le G36 emprunte énormément d'idées employées par divers concepteurs d'armes existantes : les chargeurs emboîtables sont repris de ceux du SIG-550 suisse et certains estiment que le garde-main rappelle étrangement celui de l'ancestral FAL belge, dont s'inspirait semble-t-il déjà le G3. Quant au mécanisme interne, à peu de choses près, c'est celui de l'Armalite AR-18 américain. Heckler & Koch a toutefois réussi à concevoir une arme très fiable, précise et modulable.

Bien que la tendance actuelle en matière de fusil d'assaut soit au bullpup, le G36 conserve une architecture classique. Il reste donc relativement long. En revanche son poids de 3,6 kg reste parfaitement dans la norme actuelle, notamment grâce à l'emploi de polymères. La crosse est rabattable sur le côté de l'arme. Le chargeur courbe contient trente cartouches et est transparent afin de laisser apercevoir son contenu. L'arme accepte également un magasin de 100 coups à double tambour destiné à la version mitrailleuse légère.

Ce qui démarque le G36 des autres fusils d'assaut conventionel est son système de visée et sa poignée intégrée sur sa partie supérieure. La version destinée à l'armée allemande est équipée d'un double viseur optique. La lunette supérieure n'offre aucun grossissement et permet l'acquisition rapide des cibles par alignement d'un point rouge alors que la lunette inférieure d'un grossissement de x3,0 est utilisée pour le tir de précision à longue distance. La version d'exportation, le G36E, ne possède qu'une lunette d'un grossissement X1,5. Un dispositif de visée plus puissant et même nocturne ou infrarouge peut être monté sur l'arme. Le G36C ne possède aucune lunette mais est par contre doté d'un rail standard (Picatinny) qui permet l'adjonction de n'importe quel système de visée.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.56 NATO
Poids : 3.6 kilos (non chargé)

L'IMI (Israeli Military Industries) Galil :



Le projet du Galil débuta après la Guerre des Six Jours et opposa deux prototypes. La version définitive choisie par la Tsahal était basée sur le RK 62 (une variante finnoise de l'AK-47). Les premières livraisons au unités eurent lieu en 1974, après la Guerre du Kippour. Le Galil ARM original est fabriqué localement par les IMI à l'exception de la carcasse fournie pour les premiers fusils par Valmet. Le Galil est la synthèse de modèles étrangers. La crosse repliable et la poignée-pistolet sont reprises du FAL qu'il remplaça. La munition est celle du M16. Cette première version peut tirer des grenades à fusil.

Le Galil connu son banc d'essai lors de l'Opération Paix en Galilée en 1982. Celui-ci montra les défauts du fusil. Il fut partiellement remplacé par les fusils états-uniens M16A1 et M16A2 pour les fantassins ; les commandos préférant les carabines CAR-15 et Colt M-4 et M-4A1. Ces armes ont respectivement été fournies à bas prix à partir de 1973, 1977 et 1990 par les États-Unis au titre de l'assistance militaire. La plupart de la production des Galil est utilisée par les services de sécurité et les colons israéliens.

S'il est minoritaire dans son pays d'origine, il s'est bien diffusé à l'étranger. Il a ainsi été vendu à la Bolivie, au Chili, à la Colombie, à l'Estonie, au Guatémala, au Pérou, aux Philippines et au Portugal.

Le principal problème du Galil est son poids. Il est plus lourd que le fusil M16A1, qui pèse 2,9 kg vide contre 3,9 kg pour le Galil. Il est ainsi souvent considéré comme un poids supplémentaire au sein de l'infanterie, bien que sa courte longueur due au chargeur (840/614 mm contre 986 pour le M16A1) l'a rendu populaire au sein des troupes.

L'arme n'a jamais pris chez les nombreuses forces spéciales d'Israel, qui utilisent l'AK-47 à la fois pour sa robustesse et à cause du poids du Galil. Les unités combattantes ont donc été ré-équipée en M16 (nouveau modèle ou modèle mis à jour pour augmenter la solidité et réduire le poids). La compacité du Galil a eu pour conséquence qu'il soit gardé comme arme personnelle pour les unités blindées ou pour l'artillerie car sa faible taille est appréciable lors du maniement des armes principales.

Début 1990, la nouvelle république Estonnienne acquis des fusils Galil pour son armée. Au final, les soldats estoniens les ont considérés comme très peu robustes et très en deça de l'AK-47 car ils fonctionnent mal au moindre écart de température et à la moindre quantité de sable ou de poussière.

Chargeur : 25 coups(5.56) / 30 coups (7.62)
Calibre : 7.62 NATO ou 5.56 NATO
Poids : 4 kilos

L'Automat Kalashnikova 47 :



L'AK-47 (Avtomat Kalachnikova modèle 1947), souvent connu sous le nom de Kalachnikov, est un fusil d'assaut créé en 1947 par le soviétique Mikhaïl Kalachnikov. Cette arme est le premier modèle d'une famille.

Son coût très faible, sa robustesse, sa fiabilité et sa grande facilité d'entretien le rendent extrêmement populaire, en particulier auprès des combattants de pays à IDH faible et moyen.

Entre 70 à 110 millions d'exemplaires furent construits et la production des plus récents modèles continue.

La naissance de cette arme légendaire est d'abord celle de sa munition, une cartouche de calibre 7,62 mm longue de 39 mm, dite 7,62x39, qui s'inspire de la Mauser 7,92 mm dite Kurz (courte) dont un exemplaire soustrait aux troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale servit de modèle.

La plupart des armées utilisaient des fusils au mieux semi-automatique, comme le M1 Garand, mais plus généralement à verrou. Ces armes chambraient des cartouches longues, comme la 7,92x57 Mauser, puissantes et efficaces à longue portée. Mais la faible cadence de tir, l'encombrement et le fort recul constituaient autant d'inconvénients et les pistolets mitrailleurs, comme le MP40 allemand, étaient donc souvent préférés en combat rapproché quoique leur munition d'arme de poing rendait le tir peu efficace à plus de cent mètres. Des études soviétiques montrèrent que même à faible distance une épaisse tenue d'hiver arrêtait parfois leurs balles. L'emploi combiné du fusil et du pistolet-mitrailleur contraignait par ailleurs à pourvoir l'infanterie en deux types de munitions d'armes d'épaule.

Les militaires allemands eurent l'intuition que la munition du fusil de guerre, conçue pour tirer efficacement à près de huit cent mètres, était trop puissante pour les distances réelles d'engagement, généralement inférieures à quatre cent mètres. Ils créèrent donc une nouvelle cartouche, en diminuant la charge propulsive donc la longueur de l'étui de moitié, ainsi qu'une arme révolutionnaire pour l'utiliser, nommée Sturmgewehr 44. L'Armée rouge disposa vite de quelques exemplaires et apprécia cette approche au point de faire développer, par Elisarov et Semine, l'équivalent à partir de sa 7,62x54 Nagant. La cartouche 7,62x39 qui en résulta fut adoptée en 1943 et les fabricants d'armes soviétiques conçurent les armes correspondantes.

Mikhaïl Kalachnikov, sergent dans une division blindée, commence à dessiner des armes alors qu'il est à l'hôpital et en convalescence, après avoir été blessé au cours de la bataille de Briansk. Son premier modèle, créé en 1942, est un pistolet mitrailleur écarté au profit du PPS-43 de Soudarev. Sa carabine semi-automatique de 1945 échoue face à celle de Simonov, la SKS, qui entre en service en 1946. Il conçoit alors, entre 1945 et 1949, plusieurs modèles expérimentaux de fusils d'assaut jugés intéressants par les autorités soviétiques, puis quitte l'armée et est embauché à l'usine d'armement IZHMASH, d'Ijevsk. Bien qu'il ait examiné un Stg 44 en 1946, Mikhaïl Kalachnikov nie fermement avoir copié les modèles allemands et italiens, ce que confirme la comparaison des armes, en dépit d'une certaine similitude générale, leurs principes de fonctionnement sont différents. Par contre il semble qu'il se soit inspiré du M1 Garand et des armes de Browning lors de la conception de la culasse rotative et du chien.

En 1949 l'armée soviétique adopte, sous la désignation d'AK-47, une de ses études de 1947 en tant que fusil réglementaire dans l'infanterie motorisée. Une version à crosse pliante, destinée au parachutistes et aux équipages de blindés, est aussi mise en service sous le nom d'AKS. L'arme, bien que satisfaisante, est constamment modernisée, surtout dans le but de simplifier sa production, encore compliquée. Après plusieurs modèles expérimentaux en 1950 et 1951, une nouvelle version est adoptée par l'armée rouge en 1953. Sa désignation reste AK-47 mais elle est souvent qualifiée version légère car ne pèse plus que 3,8 kilogrammes chargée (au lieu de 4,3), grâce à l'emploi d'un fût usiné intégrant le verrou de culasse. Le premier modèle de poignée pistolet, constitué d'une armature métallique soudée et habillée de demi-flasques en bois, est remplacé par un unique morceau de bois vissé. Les chargeurs auparavant lisses sont allégés et voient leurs flancs rigidifiés par l'adjonction de bandes métalliques de renfort et une baïonnette apparaît. Cette version sera la plus produite des AK-47, il en existe également une version à crosse pliante.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 7.62
Poids : 5.117 kilos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 0:33

L'AK 74 :



L'AK-74 est un fusil d'assaut mis en service par l'URSS en 1974 pour remplacer l'AKM avec une arme de plus petit calibre (5.45 x 39 mm) qui puisse offrir les mêmes avantages que le M16 américain. Cette photo montre qu'elle est très proche de l'AKM. Mais la nouvelle arme de l'Armée Rouge se distinguait par un frein de bouche, des garnitures et un chargeur presque entièrement en plastique au lieu du traditionnel bois. Elle a été conçue comme une arme provisoire pour utiliser rapidement la nouvelle munition de 5.45x39mm en l'attente d'un fusil plus moderne.

Ce fusil plus moderne, est le Nikonov AN-94 et n'est apparu que beaucoup plus tard (1994) pour ne connaître qu'une diffusion confidentielle au sein d'unités d'élite. L'AK-74 demeure donc l'arme la plus courant qui emploie la 5.45x39mm. La conversion de calibre s'est fait sans problème dans la mesure ou la munition a été conçue dans cet objectif. Assez curieusement, l'AK-74 conserve les défauts de l'AKM, notamment le sélecteur à levier assez peu sûr et des organes de visée primitifs.

La plupart des AK-74 ont une sorte de crochet sur la crosse afin de pouvoir être stockés facilement. L'AK-74 a été produit en masse à partir de 1976. La version pour les troupes de parachutistes, AKS-74 est équipée d'une crosse en plastique rabattable le long de l'arme. La version pour le combat de nuit, l'AK-74N, comprend un rail latéral permettant de monter une lunette à infra-rouge. En 1991, une nouvelle version dotée de la crosse rabatable et du rail latéral permettant de monter une lunette sera mise en service sous la désignation d'AK-74M.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.45mm
Poids : 3.6 kilos

Le M16A2 :



Issu d'un développement difficile, il s'agit de la version militaire de l'AR-15, un fusil achevé par Armalite en 1958. La fiablilité et la précision de la première version étaient insuffisantes et Armalite revendit les brevets de l'arme à la firme Colt qui reçut une commande de 8000 armes à livrer aux forces du Strategic Air Command en 1960. Les services de recherche de l'armée américaine en achetèrent 1000 de plus en 1962 et les distribuèrent à des fins de test aux forces sud vietnamiennes. L'expérience se solda par quelques rapports enthousiastes qui débouchèrent en 1963 sur la commande de 85000 unités pour équiper l'armée de terre sous la désignation XM16E1 et de 19000 armes supplémentaires pour l'armée de l'air sous la désignation M16. Le M16 fut officiellement adopté par l'armée de l'air américaine en 1964 puis en 1967 par l'armée de terre. Colt reçut une commande de 850000 unités en 1966.

La véritable innovation qu'il a apporté est l'utilisation d'une munition de petit calibre sur une idée des services de recherche de l'armée américaine. Armalite développa une munition puissante de calibre .22, soit 5,6 mm environ. Dérivée de la cartouche de chasse .222 Remington et .222 Remington Magnum, elle fut nommée .222 Remington Special puis .223 Remington ou 5.56x45 mm en désignation métrique. L'armée américaine adopta finalement cette munition, constituée de plomb chemisé, sous le nom de M193. Jusqu'alors, la munition utilisée pour ses fusils était la 7,62 OTAN, une munition puissante, à la fois encombrante et produisant un recul trop important pour permettre un tir automatique confortable depuis une arme d'épaule. Le bloc soviétique était alors équipé de l'AK-47, arme d'une puissance moindre mais qui en définitive correspondait mieux aux exigences réelles du combat. La nouvelle munition développée pour le M16 permettait aux soldats d'emmener plus de cartouches en opération et de bénéficier d'une arme polyvalente présentant une portée, une précision et une puissance aussi adéquates que celles de l'AK-47. Cette munition devint rapidement le standard de l'OTAN sous la désignation 5,56mm OTAN à partir de 1980.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.56NATO
Poids : 4.47kilos

Le M4/M4a1 :

M4a1

M4 monté avec lance grenades M203 de 40mm

Colt M-4

Le Colt M-4 est une version raccourcie du M-16A2 au canon de 14,5 pouces (368 mm) de long et à la crosse télescopique. Ses autres caractéristiques sont identiques à celles du M-16A2 (calibre 5,56mm OTAN, sélecteur avec coup par coup ou rafale de trois coup, etc) et son aspect extérieur est assez semblable. Cette arme équipe les unités qui n'ont pas besoin de la portée d'un M-16 donc s'affranchissent ainsi de son encombrement. C'est en particulier le cas des équipages de véhicules, des artilleurs et de certains officiers.

Colt M-4A1

Le M-4A1 est un dérivé du M-4 destiné aux forces spéciales américaines du USSOCOM. Ses deux différences majeures avec le M-4 sont son sélecteur avec rafales libres (au lieu de trois coups), et un rail Picatinny sur le dessus de la culasse remplaçant la poignée de transport. Une poignée détachable peut y être fixée, rendant dans ce cas difficile de le distinguer du M-4. Outre les forces spéciales, le M-4A1 remplace le M-16 dans certaines unités de première ligne comme les parachutistes ou les unités de reconnaissance pour qui le poids est un facteur important et dont l'activité s'accommode la portée plus limitée du M-4. Le SOCOM a choisi d'équiper ses M-4A1 d'un garde-main KAC RIS M-4 à quatre rails Picatinny pour y monter les accessoires inclus dans le kit SOPMOD. Les forces spéciales ont pourtant considéré que le M-4A1 est insuffisant et décidèrent de le remplacer par une arme répondant spécifiquement à leur demande, le SCAR.

Chargeur : 30 coups
Calibre : 5.56 NATO
Poids : 3.4 kilos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 0:43

Voila, c'est tout pour aujourd'hui ! Smile

Demain les fusils à précision, ensuite les Fusils Mitrailleurs et le meilleur pour la fin : les fusils à pompe ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitô Fujiwara

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 29
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 17:49

hmmmm !! T'as pas mit la SIG !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 18:10

Ui, je trouvais ca pas assez utilisé .... Enfin, je la rajouterai si tu veux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitô Fujiwara

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 29
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 21:06

nan moi s'que j'attends c'est ma chérie ... la Saiga 12 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 21:19

Mouarf grand fou va Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitô Fujiwara

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 29
Mafia : Japonaise
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 22:50

Mdr ^^ je l'ai dans un jeu style CS sur Internet, ( Tactical Ops ), Ce pompe-là qui coute plus cher que le Mossberg, quand j'ai la tune, je ne prends plus que celui-là, je l'aime ce pompe ^^ en plus pas besoin de Recharger une par une les balles, y'a un chargeur de 7 Balles, que demander de plus ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tipperary O'Hara

avatar

Nombre de messages : 45
Mafia : Irlandaise
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Armes   Jeu 29 Juin à 23:12

Le M4 Super 90 de chez Benelli a quand même plus de gueule et est aussi automatique !!! Pas comme ta simili-Kalash version fusil à pompe Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les armes modernes
» L'ouverture de la salle d'armes
» Choix des armes Battle : Les Cavaliers de Naggarond
» La classification des armes médiévales
» [Web] Bionic'armes : stop-bionicle et bionic'armes infos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'air du temps est à la mafia. :: Améliorations-
Sauter vers: